Centre de soins Reiki
Consultations et stages
C'est quoi le Reiki ?
Que soigne le Reiki ?
Que peut m'apporter le Reiki ?
Le Reiki est-il fait pour moi ?
Guérison et maladies
Questions-réponses
Consultations Reiki
Déroulement d'une séance de Reiki
Les positions des mains en Reiki
Témoignages
Mon parcours
Actualités Reiki
Forum Reiki
Formations Reiki
Livres Reiki
Histoire du Reiki
Le Reiki dans le monde
Liens
LE REIKI DANS LES HOPITAUX

Le Reiki est utilisé dans de nombreux hôpitaux américains et anglais.

Récit d'une Maître Reiki à l'hôpital Régional de Portsmouth.

A l’Hôpital Régional de Portsmouth (New Hampshire - USA), on utilise le Reiki depuis 1995.
Le programme, démarré par Patricia Alandydy,
infirmière et Maître de Reiki, a été complètement accepté et intégré dans les activités quotidiennes de l'hôpital. Ce même programme a également inspiré d’autres Hôpitaux.

Au tout début, Patricia Alandydy a reçu la permission de donner des traitements de Reiki deux
fois par semaine, en soirée, dans une annexe de l’hôpital. Il y avait au début une vingtaine de praticiens qui l’aidait. La soirée commençait à 19 h et se terminait vers 20h30. Tout ce passait tellement bien que peu à peu, le personnel de l’Hôpital a commencé à entendre parler de plus en plus souvent des soirées Reiki. Patricia a organisé une soirée spéciale pour le personnel (médecins, soignants, personnel administratif), invitant non seulement les sympathisants des thérapies complémentaires, mais toutes personnes désirant faire la connaissance et l’expérience du Reiki.

La soirée a été un succès, tous les invités sont venus et chacun a reçu un traitement complet. Quelque temps plus tard, Patricia a reçu la permission de donner des traitements aux personnes se trouvant dans la salle d’attente juste avant qu’elles entrent en opération. Chaque personne recevait entre 5 et 15 minutes de Reiki. On a vite remarqué que ces quelques minutes permettaient de diminuer le niveau de stress et d’anxiété. Les gens se sentaient tellement bien qu’ils ont commencé à demander des traitements après l’opération.

Recevant de plus en plus de lettres de remerciement de la part des patients concernant le Reiki, l’administration de l'hôpital a inséré dans le formulaire d’admission un paragraphe expliquant le Reiki.

De plus en plus d’infirmières commencèrent à donner du Reiki. Au bout d’un certain temps, la demande pour des traitements de Reiki fut tellement grande que le personnel ne pouvait plus la satisfaire. Patricia Alandydy devient ainsi le coordinateur officiel pour les thérapies complémentaires. Mais très vite, elle fût vite débordée par les demandes. On recruta encore une personne et on développa un corps de volontaires. Aujourd’hui, les volontaires qui donnent du Reiki travaillent dans l’Hôpital 7 jours par semaine, de 6h30 jusque tard dans la soirée.

C’est à la demande des patients qu’un autre Hôpital - le Wentworth-Douglass de Dover, NH - a également introduit le Reiki en tant que thérapie complémentaire.

En 2003, il y avait à l’Hôpital Wentworth-Douglass 88 membres du personnel pratiquant le Reiki. Les différents membres du personnel ont le droit d’utiliser le Reiki lors des soins qu’ils donnent. En plus, tous les kinésithérapeutes de l’hôpital sont praticiens de Reiki.

Le succès grandissant du Reiki dans ces deux hôpitaux fait qu’il est aujourd’hui utilisé dans d’autres établissements : Le Concord Hospital, le Dartmouth-Hitchcock Medical Center, le Frisbee Memorial Hospital, le Bennington Southwestern Medical Center, ...

Les clefs du succès du programme Reiki

En présentant le Reiki, elle a souligné que l’intérêt principal était de mieux aider les patients et de répondre à leur confiance : En entrant dans un hôpital, une personne s’abandonne totalement. Elle abandonne ses vêtements, ses habitudes alimentaires, ses relations sociales, et en entrant dans la salle d’opération elle abandonne même son conscient. « Il n’y a pas une preuve de confiance plus grande que lorsque quelqu’un s’abandonne à vous dans la salle d’opération ou n’importe dans l’hôpital. »

Patricia continue :

L’idée était de réintroduire la proximité humaine et la compassion dans l’expérience du patient.

En proposant le Reiki, les patients ont une possibilité de passer d'une attitude passive à une plus grande implication dans leur propre processus d’autoguérison.

Patricia a présenté le Reiki comme une pratique spirituelle douce, non interventionniste, dont les effets relaxants sont visibles immédiatement : une respiration plus lente créent un état de calme et de relaxation générale.

En ajoutant le Reiki, on n’ajoutait pas non plus un surplus de travail pour le personnel soignant.

« le Reiki devient une partie d’eux-mêmes, leur permettant ainsi d’agir en conscience », une aide pour eux-mêmes et pour leurs patients.

Proposer des traitements aux médecins, leur a permis de faire l’expérience en direct : pas de mots et des phrases sophistiquées, juste le toucher et le ressenti personnel.

Une pratique adaptée au milieu hospitalier : les patients sont vêtus et/ou couverts, les mains étant placée autour de la tête, sur les épaules, les genoux, les chevilles et les pieds ainsi que sur le plexus solaire et à l’extérieur des hanches. On évitait de toucher la peau nue, la gorge, la poitrine et le bas-ventre.

En discuter sur le forum

______________________________________________________________________________________________________________
Reiki-Belgique 2008
Centre de soins Reiki - Bruxelles